Mobilité hydrogène : la Région Normandie conforte son avance !

Région pionnière pour le développement de la mobilité hydrogène, la Région Normandie a lancé en janvier 2016 le programme européen EAS-HyMob (Easy AccesS to Hydrogen Mobilty) en partenariat avec la société Symbio et le groupe Serfim. Ce projet prévoit, à terme, l’installation de stations de recharge hydrogène, associées à des flottes de véhicules, sur les principaux axes de circulation du territoire. Il constituera alors le réseau de distribution hydrogène le plus dense à l’échelle européenne. Après l’installation d’une première station de recharge hydrogène à Rouen, 6 stations supplémentaires ont été commandées ces derniers mois.

Le Syndicat Intercommunal de l’Electricité et du Gaz de l’Eure (SIEGE 27) a en effet déjà commandé trois stations grâce aux participations des agglomérations d’Evreux (station dual pressure 350/700bar), de Vernon et de Louviers. Dans le Calvados, le SDEC Energie, a passé commande de deux stations pour les sites de Caen et Pont-l’évêque. En Seine Maritime, l’agglomération Caux Vallée de Seine a passé commande pour une station et le Havre Seine Métropole a également validé sa participation au projet en actant le déploiement d’une station.

La communauté d’Agglomération du Cotentin travaille, par ailleurs, activement au déploiement d’une infrastructure de recharge.

Le déploiement de ces stations est subventionné à hauteur de 50 % par l’Union Européenne via l’INEA et de 20 % par la Région Normandie, soit jusqu’à 70 % au total. En outre, pour garantir la réussite de ce projet, la Région Normandie accorde une aide financière pour l’acquisition de véhicules hydrogène (10 000 euros par véhicule).

D’ici la fin de l’année, une dizaine de stations hydrogène seront ainsi mises en service sur le territoire normand. Ces stations, qui relieront la Normandie à l’Ile-de-France, alimenteront dans un premier temps une flotte de plus de 100 véhicules.

Plusieurs agglomérations et entreprises se sont déjà engagées à acheter des véhicules hydrogène parmi lesquelles Vinci, Véolia, Engie, Groupe Treuil, Team Réseau, Transdev, Terre Solaire, Erisay, La Poste, Air Liquide.

Il s’agira essentiellement de véhicules Renault Kangoo ZE RE H2, équipés de systèmes hydrogène Symbio (filiale du groupe Michelin) et fabriqués dans l’usine Renault d’Heudebouville, dans l’Eure.

 

A propos de Symbio :

Équipementier de nouvelle génération, Symbio conçoit des kits de piles à hydrogène qui peuvent être intégrés dans plusieurs formats de véhicules électriques (utilitaires, bus, poids lourds etc.) et sont associés à un bouquet de services (gestion des flottes à distance, diagnostics etc.). Ainsi équipés, ces véhicules offrent un grand confort d’utilisation (plein en trois minutes, autonomie deux fois supérieure à celle de leurs équivalents à batterie), tout en restant « zéro émission ». Plusieurs centaines d’entre eux – essentiellement des utilitaires légers (Renault Kangoo ZE H2) – circulent aujourd’hui en France et en Europe. Créé en 2010, Symbio une filiale du groupe Michelin depuis février 2019.

 

A propos du groupe Serfim :

SERFIM GROUPE est une ETI, créée il y a plus de 140 ans, de 2000 salariés et 355 M€ de chiffre d’affaires, spécialisée dans les métiers : travaux publics, l’environnement, T.I.C., industrie et real estate. Sous la direction de Guy Mathiolon, elle travaille aujourd’hui avec des acteurs majeurs des secteurs publics et privés intervenant dans des domaines d’activités comme la dépollution, l’énergie, les T.I.C., l’eau, les ouvrages d’art, la route, le recyclage et l’industrie.

 

Contact presse Région Normandie :

Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – charlotte.chanteloup@normandie.fr